Menu

poème :
guérir d'aimer

Un joli poème pour toi !

Juste pour te dire
que tu occupes mes pensées,
juste pour te faire plaisir
et ensoleiller ta journée.



laissez-vous séduire par ce beau poème d'amour


   
GUÉRIR D'AIMER
Puisqu'il faut en parler
Puisqu'il nous faut le vivre
Subissons le alors
Car c'est ça l'amour, une chose que l'on subit

C'est comme le verbe dur d'un cancer idiot
Grugeant l'être comme une pointe de fer
On en connaît tous la fin qui inévitablement nous mène au chagrin
Car n'est ce pas ceux que l'on aime qui nous font souffrir
Ceux que l'on berce qui nous font gémir

C'est quelque chose qui nous blesse
Nous marquant sans pitié comme le fer que l'on chauffe
C'est comme l'enfance qui régresse des le début de la vie
Pour nous conduire aux vieux jours, ceux de nos souvenirs

Nos si beaux souvenirs qui nous bercent le coeur
Comme une illusion qui se dissipe
Comme toi mon amour, si loin, si loin de ce coeur qui se meurt

J'ai aimer
Je t'ai aimer
Sincèrement, au plus profond de moi
Comme une âme qui se donne en pleurant parfois

Je t'aime toi la femme de mes souvenirs
Celle qui dans ma tombe
Oui dans ma tombe une nuit la bas
Me fera peut être sourire

Je t'aime
À en mourir je t'aime
Comme un fou comme un jaloux
Tel un homme doux qui se meurt dans un poème
Entre le verbe et la virgule, n'attendant que le point telle une ultime issue

Je t'aime toi celle qui me hante
Celle qui laisse sur mes joues ces larmes de remords
Je t'aime quand je ferme les yeux et que je te sens près de moi
Je t'aime quand ma main tremble sur mes lèvres
et que mes yeux te voient en se refermant

Je t'aime, pour toujours
Jusqu'au jour ou enfin mon amour
Je te demanderai à l'oreille

Si l'on peu guérir d'aimer
Si l'on peu vivre sans être blesser
Si l'on peut aimer sans en souffrir

Je t'aime , je t'aime, je t'aime
Sans jamais pourtant n'avoir guéri
De ce grand mal qui dure une vie
Une vie durant mon amour

À vouloir guérir
Guérir de toi
Guérir d'aimer
- André Julien -

 

Précédent   Sommaire   Suivant