Menu

poème :
ami amant du virtuel

Un joli poème pour toi !

Juste pour te dire
que tu occupes mes pensées,
juste pour te faire plaisir
et ensoleiller ta journée.



laissez-vous séduire par ce beau poème d'amour


   
AMI AMANT DU VIRTUEL
Oh toi mon sublime amour
De mes nuits, de mes jours
Mon coeur ne bat que pour toi
Il respire la liberté
Lorsque j'entends ta voix
C'est comme une caresse
Un instant de tendresse
Que je ressens sur moi
Une brise qui parcourt mon corps
Comme si tu m'avais jeté un sort
Tes mots que tu me susurres
Réagissent comme un murmure
Je me sens frissonner
Comme si un vent glacé venait de souffler
Ce sont ton souffle, ton intonation
Qui me font vibrer
Comme les cordes d'un violon
Sous ton doigté, ton archer
La mélodie enchanteresse
Sortant de ta bouche
Est d'une grande ivresse
Eveille en mon âme et conscience
Les sentiments que je ressens pour toi
Qui dormaient, somnolaient
Dont j'ignorais l'existence
Persuadé de leur disparition à jamais
Comme si je te touche
Mon esprit se trouve enchanté
Lorsque tu me parles
Je suis entièrement envoûtée
Près à voguer sur les nuages
Toi mon ami qui n'est plus qu'un mirage
Car impossible de t'effleurer
Impossible de t'embrasser
D'admirer ton doux regard vert
Qui se pose sur mon portrait
Tu n'es hélas que virtuel
Tu n'es plus l'être réel
Que j'ai connu jadis
Avec lequel je suis toujours complice
A travers un écran
Je te dis je t'aime tant
Ces mots là je les dis en silence
Pour ne pas blesser ta présence
Pour ne pas briser
Notre fragile amitié
Dans les profondeurs de mon âme
Il y a quelque chose qui s'enflamme
Quand tu apparaîs devant mes yeux
Lorsque tu me dis être heureux
Je suis comme une rose
Je m'ouvre et m'offre en prose
A chaque fois que tu me causes
Et referme mes pétales
Lorsque tu quittes cet instant estival
Que nous avons eu ensemble
Ces quelques minutes sensationnelles
Qui font oublier l'image du monde réel
Tout en nous quittant simplement
Ignorant si demain ou le lendemain
Sera ou n'existera point
Pour moi est un déchirement
Dès l'instant ou il disparaît
Ne sachant si je le reverrais
Dans les prochains temps
- Sylvie -

 

Précédent   Sommaire   Suivant